L’entreprise créative à l’ère du 4.0 : être un rassembleur de talents

Avez-vous lu le livre «Père Riche, Père Pauvre»? (livre de Sharon L Lechter et Robert Kiyosaki) L’auteur, propriétaire d’entreprises affirme que s’il avait à travailler dans ses entreprises «ce ne serait plus mon entreprise. Ça deviendrait mon emploi.» explique M. Lechter. Cela apporte une autre vision de l’entrepreneuriat, comme quoi l’entrepreneur demeure le créateur et doit être le rassembleur de talents.

Dans ce même ordre d’idée, Fernand Croisetière, un mentor du Réseau M, affirme : «l’entrepreneur est le superviseur». Il doit à la fois superviser l’équipe, veiller sur les résultats et gérer du personnel. Son mandat est donc de s’assurer que son équipe travaille bien, qu’elle est performante et qu’elle soit en d’autres termes, talentueuse. Cette combinaison fait-elle d’un entrepreneur, un gestionnaire de talents?

Mentorat Réseau M Entrepreneur

M. Fernand Croisetière, Réseau M et Annie Passalacqua

Être un rassembleur de talents à l’ère du 4.0

Le rôle de l’entrepreneur, mais aussi de l’entreprise créative à l’ère du 4.0 est d’explorer les compétences clés de son équipe et de les appliquer dans d’autres secteurs d’activités en utilisant les récentes avancées technologiques. Inspirée du concept de game design thinking de Behaviour, une entreprise de jeux vidéos à Montréal, la réutilisation des core competencies permet d’innover. Avec un focus sur l’utilisateur et des leviers pour créer de l’engagement, l’entreprise créative se permet de repenser les applications de ses talents.

La gestion des talents est ainsi une vision renouvelée de la gestion des ressources humaines, autrement dit la gestion des compétences. Ce ne sont plus des postes de travail ni des employés, mais plutôt des individus compétents, riches de talents. Avez-vous déjà pensé à une entreprise qui gérerait toutes ses ressources humaines selon les compétences requises à un moment X. Ceci fait référence au talent pool, à la tendance des slasheurs (ces travailleurs autonomes ou employés aux multiples projets ou employeurs) ou encore à l’approche-projet.

 

De la lecture à l’action

1. Qu’en pensez-vous ?

Alors, je vous repose la question. Croyez-vous qu’un entrepreneur est plutôt un employé de sa propre entreprise? Commentez au bas de l’article.

2. Quoi retirer de cet article ?

  • Vous devez lire le livre Père Riche Père Pauvre (un livre de motivation et développement personnel sur l’indépendance financière et l’art de penser différemment en affaires)
  • Questionnez-nous sur vos pratiques de gestion des connaissances et des compétences au sein de votre entreprise.
  • Ajustez vos outils et vos stratégies de gestion de ressources humaines.
  • Révisez votre cv pour mettre de l’avant votre talent, ce que vous êtes capable de faire et BIEN faire
  • Pensez «compétence» au lieu de «tâche de travail»

Vous aimerez aussi :

Stratégies créatives |Game Design Thinking : créer de nouvelles opportunités d’affaires avec le co-développement entre industries

Stratégies créatives | Gérez le talent de votre équipe comme le ferait un agent d’artistes du Cirque du Soleil : un talent pool de compétences

Références

Liens : Revue Gestion, Réseau M

Blogues : Aime ta marque

Livre : Père Riche, Père Pauvre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.